Le gentleman une espèce en voie de disparition

L’homme idéal est un mythe c’est sûr mais tout de même messieurs ! Il y a des petits gestes anodins que vous semblez oublier un peu plus chaque jour et c’est tout simplement triste. Sous le prétexte fallacieux que les femmes demandent l’émancipation, l’égalité des sexes et que sais-je encore les hommes font aisément fi des règles de conduite de base en présence d’une femme et ce un peu plus chaque jour. Si c’est là votre excuse laissez-moi vous dire, les hommes et les femmes ne seront jamais égaux. Seules les femmes peuvent porter des enfants et c’est une différence majeure qui vaut bien que vous vous comportez en gentleman. Si vous ne savez pas vous y prendre, voici quelques recommandations.

Les règles de bases du gentleman

Tenir la porte pour une femme c’est la règle de base de la galanterie et tout bon gentleman devrait le savoir. Il est de bon ton d’ouvrir  la porte, de franchir le seuil et ensuite de garder la porte pour que la femme puisse passer sans qu’elle ne se referme sur elle. Cette règle est applicable pour rentrer dans une voiture, dans un lieu public… et pas seulement avec votre compagne. Alors les goujats qui restent scotchés à leur Smartphone et passent les premiers une fois que la femme a ouvert la porte, reprenez vous !

galanterie

Lorsque vous allez au restaurant prenez le temps d’inviter votre compagne à s’asseoir en lui tirant légèrement la chaise. Une fois qu’elle est installée, vous pouvez vous asseoir à votre tour. Même si c’est vous qui payez l’addition (ce qui n’est pas toujours le cas), ce n’est pas une raison pour commander en premier ou pour commencer à manger avant elle !

Dans les escaliers, il convient que l’homme précède la femme non seulement pour la retenir en cas de chute mais également pour ne pas regarder éventuellement sous sa jupe dans la montée. Ça ne vous coûte rien messieurs et cela fait plaisir à ces dames alors pourquoi pas ?

Les petites attentions qui charment

Maintenant que vous connaissez les bases, sachez messieurs que vous pouvez mieux faire. Vous marchez dans la rue avec votre compagne et il fait froid, la bonne attitude ce n’est pas « allons chez moi je vais te réchauffer » mais plutôt « prends ma veste car il fait frais ». Cela semble vieux jeu mais ce n’est pas le cas. Etre galant, c’est être prévenant. Aider une femme à porter une charge lourde ne fait pas de vous un homme gbassé*.  Les compliments et les petites marques d’attention ne coûtent rien alors pourquoi nous en priver ?

images (1)

On en est plus au stade où nous nous attendons à des billets doux ou à des fleurs, mais c’est tout de même désolant de voir comment les hommes rivalisent d’ingéniosité pour pousser toujours un peu plus loin la goujaterie. Messieurs reprenez vous. N’attendez plus quelques dates marquantes (dont vous ne vous souvenez pas toujours) pour offrir des présents à votre compagne, votre mère ou votre sœur. Il est plus simple d’avoir les faveurs et les bonnes grâces d’une femme au quotidien, il vous suffit pour cela de vous comporter en gentleman. Ce serait bien dommage que le dernier homme galant soit mort dans Titanic.

gbassé : c’est un terme ivoirien qui désigne quelqu’un a qui on a jeté un sort

À propos de l'auteur

Lucrece

Ambitieuse, déterminée et très amoureuse de la langue française, voilà qui je suis. Ingénieur de conception en réseaux Telecom, je suis passionnée de lettres et de cuisine. Pour vivre j'ai besoin d'internet et d'eau mais ma plume est mon arme de survie dans ce monde plein de défis.

Archives par auteur

10 Commentaires

  1. « Dans les escaliers, il convient que l’homme précède la femme non seulement pour la retenir en cas de chute mais également pour ne pas regarder éventuellement sous sa jupe dans la montée. Ça ne vous coûte rien messieurs et cela fait plaisir à ces dames alors pourquoi pas ? »

    Quand je tiens la porte pour qu’elle passe avant moi, je regarde quoi alors ? lol…Parce qu’on a toujours à regarder hein…
    Ah les amis, la galanterie paie…

  2. Une espèce en voie d’extinction… Oui oui, c’est vrai qu’on a connu mieux. (Juste pour être sûr, dans l’escalier on ne doit la précéder que quand c’est en descente. Parce que quand c’est en montée, tu a peu de chance de la rattraper quand elle tombe… Vous avez pensé à ça?)

    1. Je me fesais la même réflexion mais généralement en montant un escalier on a plus de chances de tomber en avant en loupant une marche, qu’en arrière

  3. Un billet pour remettre les pendules à l’heure, rappeler à certains hommes les ABC de la galanterie. Je trouve que c’est bien. Surtout qu’on a souvent tendance à oublier les bonnes mœurs. Cependant, sous un autre angle, laisse-moi te dire que c’est une matière à débat, surtout quand les facteurs culturels se mêlent de l’affaire. Rendez-moi fol ou sage, je doute qu’il existe une espèce de « principes universels » liés à la galanterie d’un homme. Pour moi, c’est tout d’abord socioculturel et éducationnel. Même si par ailleurs, je dois reconnaitre qu’il existe des comportements dignes d’un « bon Gentleman ». En effet, je termine en rappelant que la galanterie n’est pas seulement une affaire des « hommes », mais des « femmes » aussi. 🙂

    1. Tout a fait d’accord avec toi Osman Socioculturel et éducationnel. Cependant même s’il n’existe pas de « principes universels » tout le monde s’accorde à penser que tout commence par la politesse. A part ça le débat est ouvert…

  4. La gentillesse ne s’obtient pas en réclamant … c’est un échange.
    Tous les hommes autour de vous n’ont pas à vous faire ce cadeau, et vous les vexerez en montrant que ce cadeau est attendu et considéré comme normal … cette expérience, vécue quotidiennement par les hommes courtois, en poussent certains à mettre un terme à cette pratique

    1. c’est une façon de voir les choses mais il ne faut pas oublier aussi que c’est en donnant qu’on reçoit. Et être galant c’est différent d’être gentil 😉

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *