Le tourisme sénégalais se meurt

Le soleil, la mer, une culture riche et colorée, une population chaleureuse, le Sénégal porte bien son nom de pays de la teranga (terre hospitalière). Tout ici invite à la découverte et au partage. De ce fait la destination attire beaucoup de monde chaque année au point que le tourisme soit une source de revenus tout aussi importante que la pêche au Sénégal et même la première dans certaines localités du pays. Cependant, avec  tous les  maux dont souffrent la planète, le secteur du tourisme est généralement au plus mal et le Sénégal ne fait malheureusement pas exception à la règle. On  a bien du mal à y croire quand on connait la richesse touristique du pays.

Que visiter au Sénégal ?

J’ai la chance de séjourner au Sénégal depuis quelques années déjà et je peux vous dire que les destinations touristiques ne manquent pas. Beaucoup se dirigent vers la petite côte Saly et ses villas luxueuses en bord de mer. Mais pour les adeptes de sports nautiques et les amoureux de la mer, il est également possible de séjourner à  Mbour, Somone, Nianing ou d’explorer les îles de Sine-Saloun. Cette dernière destination est un véritable coin de paradis. Tout y est quiétude et paix. Pour les amateurs de sensations fortes, il existe la réserve de Bandia qui organise régulièrement des safaris. Et le fameux rallye Dakar sur la grande côte au nord de la capitale entre le lac rose (de moins en moins rose) et St Louis (on y déguste le meilleur tiebou dieune le plat sénégalais par excellence). Pour les amateurs d’art et d’histoire, rendez vous sur l’île de Gorée pour en apprendre davantage sur les colons et l’esclavage, ou encore au monument de la renaissance, symbole édifiant de la richesse de la culture africaine.

Maison des esclaves de Gorée

Maison des esclaves de Gorée source Google images

Vous serez émerveillé par la beauté de la nature en visitant le parc national des oiseaux de Djoudj. Laissez vous charmer par les autres destinations de rêve au Sénégal tels que Abéné, l’ile de Karabane ou encore Mbodiene. Côté gastronomie, il y a de quoi satisfaire les palais les plus exigeants. La cuisine sénégalaise est copieuse et généreuse. Dans un tel contexte, difficile de s’imaginer que le secteur du tourisme est affecté par la crise.

Le secteur du tourisme est au plus mal

Le tourisme est source de revenus dans des familles entières surtout en région. Malheureusement, plusieurs établissements touristiques mettent de plus en plus la clef sous le paillasson et ce pour plusieurs raisons. La petite côte Saly est fréquemment sujette au phénomène de tourisme sexuel qui a été mis à nu depuis 2003 dans l’émission « ça me révolte » diffusée sur M6. Plus récemment la fièvre hémorragique Ebola qui a secoué l’Afrique occidentale a évidemment eu des conséquences néfastes sur le tourisme dans la sous région. Plusieurs des autres maux (aggravés par la presse internationale) qui minent le continent ont fini de  faire fuir les touristes. Et même la promesse d’un nouvel aéroport à proximité de la zone  touristique ne semble pas convaincre, conséquences un fleuron de l’économie touristique sénégalaise va bientôt déposer le bilan.

Fermeture officielle du domaine de Nianing

C’est avec beaucoup de tristesse que l’on apprend la fermeture officielle du domaine de Nianing prévue pour le 8 Mars prochain au motif de non productivité. Ce complexe touristique qui a mis la protection de l’environnement au centre de ses priorités (100 000 arbres plantés depuis sa création en 1973) fait la fierté du petit village de pêcheurs mais également emploie un grand nombre de personnes. Comment peut-on laisser mourir un si bel endroit ?

Nianing

Domaine de Nianing par Lucrece

Les animaux exotiques, la végétation luxuriante… tout ceci pourrait bientôt disparaître malgré les appels au secours des habitants de Nianing et les clients habitués très surpris par une telle annonce.

nianing2

Domaine de Nianing par Lucrece

Est-ce que tout ce qui est possible a déjà été tenté ? La décision de fermeture du domaine de Nianing est-elle irréversible ? Si c’est le cas le tourisme sénégalais est effectivement en train de mourir. Il ne nous reste plus qu’à espérer nous pauvres mortels que les dieux du haut du sommet de l’Etat interviennent pour redresser l’économie touristique du pays.

À propos de l'auteur

Lucrece

Ambitieuse, déterminée et très amoureuse de la langue française, voilà qui je suis. Ingénieur de conception en réseaux Telecom, je suis passionnée de lettres et de cuisine. Pour vivre j'ai besoin d'internet et d'eau mais ma plume est mon arme de survie dans ce monde plein de défis.

Archives par auteur

2 Commentaires

  1. C’était prévisible ; la fermeture de cet établissement avec trop de frais, une gestion à l’ancienne très critiquable à l’époque d’APO, et un concept qui ne correspondait plus à la demande, surtout au tarif appliqué.

    Dommage pour les employés ; même si certains étaient mal traités, ils avaient un petit salaire pour leur famille…

    Quand aux Sénégalais collants comme des mouches en dehors du Domaine, vous êtes aussi un peu responsables… Les touristes ont besoin d’être tranquilles…

    Un ex employé

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *