Les mondoblogueurs s’expriment au sujet de l’âme sœur

 L’ âme sœur , un être qui s’adapte parfaitement à nos goûts, qui partage nos valeurs, qui anticipe nos besoins et avec qui l’amour durera éternellement. Les plus romantiques d’entre nous y croient tandis que les cyniques ont renoncé à pareil rencontre. Alors qu’aujourd’hui, le monde entier  commercialise célèbre l’amour, les mondoblogueurs (pas tous évidemment !) s’expriment au sujet de l’âme sœur. Voici la question qui leur est posée. L’âme sœur réalité ou objet de torture ?

Serges

Je ne m’intéresse que rarement aux questions amoureuses. Pour moi, l’action étant toujours préférable à toute la théorie, c’est à dire la tradition du bel homme qui débarque sur son cheval blanc et doit embrasser la petite princesse… L’âme sœur pour moi, ça n’existe pas. Tu as une fille – ou un homme – avec qui tu t’entends plus moins (le plus souvent ça clashe dans les couples…) et donc pour lequel tu as décidé de sacrifier une partie de ta liberté. Pour le reste je suis plutôt d’accord avec le personnage de Don Draper dans Mad Men: « What You call love was invented by guys like me to sell nylons ».

Ce n’est pas mignon mais c’est la vie !

Chantal

Plus que réalité, l’âme sœur nous procure un bonheur extraordinaire. La perfection n’est pas de ce monde, donc ceux qui s’aiment peuvent des fois se chamailler et se réconcilier rapidement après; c’est là la beauté de l’Amour. Je suis de ceux qui croient que l’Amour existe réellement.  Bémol, la splendeur de cette sensation c’est lorsque la fidélité est de mise.

Rija

L’âme sœur est une réalité. Je me suis marié récemment, je pense avoir épousé mon âme sœur!

Ariniaina

Il y a un dicton malgache qui dit : « Na ny vodin-tsobika aza manan-tandrify » (Traduction littérale. Même le fond d’une soubique – panier – a une destinée). Les Ntaolo ou ancêtres malgaches voulaient dire que  tout le monde, les beaux comme les moins beaux, les « normaux » comme les handicapés, les riches comme les pauvres… ont chacun leur destinée. Considérant cela, je pense donc que l’âme sœur existe bel et bien.  Après, il faudra la trouver. Et c’est souvent là que ça se gâte. Tu en essaies plusieurs, et tu n’arrives toujours pas à trouver la bonne. D’un coté, ton âge qui n’arrête pas d’avancer te presse à trouver à tout prix cette perle rare. De l’autre coté, il y a ta famille, tes amis, toute la société qui te rabâchent comme quoi il est temps de te caser. Et Mr (ou Mrs) Right qui fait son difficile n’apparait toujours pas. Si tout ça n’est pas un objet de torture, je ne sais pas ce que c’est.

Dans mon cas, l’histoire s’est bien terminée. Un jour, mon homme, il était là… Depuis, on s’est marié. Deux magnifiques gosses sont venus agrandir notre famille, notre Amour.

Renaud

« Âme sœur », « Grand amour », « Amour de ma vie ». Que de mots !

Pour moi, d’un point de vue dialectique strict, le concept d’âme sœur, sous sa forme actuelle, n’a aucun intérêt. On écume les canapés et les lits grinçants d’une multitude de « gars », on joue à l’explorateur dans l’intimité d’une multitude de « go », et on se dit à la recherche de l’âme sœur. Et entre deux « gars/go », on est affalé sur son lit, à pleurer comme une madeleine à cause d’un « chagrin d’amour » ou à se noyer dans une bouteille de Vodka en traitant les femmes de « sales pétasses ».  Tout comme il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, il ne faut pas non plus confondre « passion dévorante » et «amour».

Souvenez-vous que toute grande histoire d’amour finit toujours mal : Tristan et Isolde, Roméo et Juliette, Isis et Osiris (plus subtilement), Orphée et Eurydice…  La rencontre et la fusion (corps et âmes) de deux êtres est une chose absolument magnifique et époustouflante mais l’âme sœur sous son acception actuelle, est une jolie fumisterie. On prend des étoiles pour des lucioles et on passe à côté de l’essentiel. Il vaut mieux faire comme si tout était possible, pour ainsi chérir, construire et faire grandir ce que l’on a, ça évite les dégâts liés à trop d’idéalisme mièvre. C’est un simple objet de torture, une carotte qu’on agite sous notre nez pour qu’on avance sur un champ jonché de clous, pauvres ânes âmes que nous sommes.

Estelle

C’est une question très personnelle, me concernant c’est à la fois une réalité ou un sujet de torture. Lorsque l’on l’a connue et perdue, sans aucun espoir de retour, cela conditionne tout l’avenir amoureux et peut le rendre très compliqué.

Mais dans tous les cas c’est le bonheur, un bonheur intense et riche. Je souhaite à chacune et chacun de trouver son âme-sœur ou son âme-frère 🙂

Maurice

Je pense que l’âme sœur doit exister. Je ne sais pas si ça existe par contre. En fait, ce que je veux dire, c’est qu’en tant qu’humain, à un moment donné de notre existence, on a besoin d’une personne complémentaire pour combler un certain vide de notre être. Quand on est enfant ou plus jeune, les parents remplissent parfaitement ce rôle. Mais avec l’âge l’exigence sentimentale est tout autre.

Quant à savoir si l’âme sœur peut être un objet de torture, à priori, l’âme-sœur doit avoir un rôle plus joyeux. Du coup, je ne le vois pas vraiment comme un objet de torture. Cela dit, ça dépend évidemment des choix effectué par chacun. L’on peut se tromper dans le choix de la personne aimée.

Mariam Sorelle 

Ame sœur réalité ? Je suis tentée de dire NON lorsque je vois autour de moi des amoureux d’hier se bagarrer, des mariés divorcer, des femmes malheureuses dans leurs foyers, des hommes qui regrettent leur mariage et courent après toutes les minettes… mais d’un autre œil je vois des couples célébrer leurs noces d’Argent, d’or, de diamant. Je vois des êtres qui restent soudés  et qui s’aiment malgré le temps qui passe. Et là je me force de dire OUI l’âme sœur est d’une réalité. Mais il ne faudrait pas perdre de vue que l’amour n’est en rien un fleuve tranquille. L’âme sœur peut se révéler un objet de torture. Lorsque le choix a été précipité, lorsqu’on a fermé les yeux sur des détails pourtant essentiels. Lorsque les sentiments ne pèsent pas lourds dans les raisons qui nous poussent à vouloir partager la vie d’une personne. Le plus difficile reste ici comment trouver l’âme sœur. Aimer mais n’oubliez pas d’être aimé. Bonne fête de Saint Valentin à tous.

Ulrich

Je pense que l’âme sœur c’est une réalité. Elle peut exister et on peut la trouver. Et partager avec la personne notre vie au sens intégral du terme. Naturellement, pendant cet événement qu’est la vie, il y’a des phases de tristesse qui ne font pas de l’âme sœur une tristesse.

Diego

L’âme sœur est quelqu’un avec qui on partage une relation amoureuse ou encore un amour.

Un peu partout, de nos jours, on se plaint de la façon dont on traite les femmes. Parfois avec  négligence et violence. Cependant une personne qui partage notre amour devrait être traitée avec soin et beaucoup d’amour et d’attention.

Quand on est en couple le mari ou la femme est la première personne qui doit nous supporter. Alors on ne saurait considérer l’âme sœur comme un objet de torture…

Ivo Dicarlo

En ce qui me concerne, l’âme sœur est un objet de torture, parce que je suis un chercheur à la quête de la personne idéale…pour puiser dans son regard le sel de mes espérances.

Edwige

« L’amour a généralement deux faces, mais cela ne nous empêche pas de vouloir prendre toute la pièce… Il y a ces jours, où l’on se sent si pauvre de ne posséder que cette pièce. Un véritable objet de torture, qui nous plonge dans le doute et nous donne souvent le tournis ou des maux à n’en point finir. Et il y a ces jours autres, où nous sommes si heureux, heureux de ne posséder, que cette unique pièce, parce que malgré les hauts et les bas, nous, au moins, on l’a notre pièce, notre âme sœur est bien réelle »  En résumé pour moi, la recherche de l’âme sœur est à la fois une réalité et un objet de torture. Même lorsqu’on la trouve on est en proie  aux mêmes supplices je pense…

Roger

L’âme sœur réalité ou objet de torture ?

Moi je conjugue le sujet à trois temps :

– quand on se dit qu’on ne l’a pas encore trouvé, on en rêve

– quand on se dit qu’on l’a trouvée ou qu’on est avec, on est en plein rêve debout

– quand on n’est plus avec celui (ou celle) qu’on croyait être son âme sœur on se dit que c’est une utopie.

Mais quand on est courageux et fervent croyant en l’amour, on se remet dans la première condition.

Le cycle peut être répété autant de fois si nous sommes des croyants de l’amour. Sinon le cycle s’interrompt une fois pour de bon et on fait par la logique et par la raison. Pourtant on dit que l’amour a ses raisons que la raison ignore. A vous de trouver votre voie…

Lucrece

Notre âme sœur n’existe qu’au rayon introuvable des grandes surfaces de la vie. Accepter de croire qu’il existe quelqu’un quelque part, qui possède la clé de votre cœur ainsi que celle de vos rêves et que tout ce que vous avez à faire c’est de le trouver relève quelque peu du domaine de l’absurde. Dans un monde où on peut se fréquenter sans coucher, coucher sans se fréquenter et au bout du compte se lier d’amitié avec ses ex longtemps après les parties de culbute, le terme âme sœur n’a plus sa raison d’être. Cela dit il est plus sûr de bâtir une relation sur des principes durables plutôt que des sentiments illusoires qui s’estompent inexorablement avec le temps.

Nelson

Beaucoup de passion dans ce débat  sur le concept de l’âme de sœur, pourtant il n’y a rien de romantique dans la connaissance de soi avant de connaitre les autres. Comment puis-je reconnaître mon âme sœur, si je n’arrive même pas à découvrir mon âme ? Malheureusement le mythe de l’âme sœur se perpétue de génération en génération. Mais je crois que trop souvent nous perdons notre temps à la recherche vaine d’une personne idéale, complémentaire, un ange, une âme sœur qui, en réalité n’existe que dans notre imagination.

Et vous alors quel est votre avis sur la question ?

À propos de l'auteur

Lucrece

Ambitieuse, déterminée et très amoureuse de la langue française, voilà qui je suis. Ingénieur de conception en réseaux Telecom, je suis passionnée de lettres et de cuisine. Pour vivre j'ai besoin d'internet et d'eau mais ma plume est mon arme de survie dans ce monde plein de défis.

Archives par auteur

8 Commentaires

  1. La vie a besoin de substance, puisqu’elle est matière première.
    J’attends l’irruption d’une créature dans ma vie
    pour puiser dans son regard le sel de mes espérances…
    Joyeuse Saint Valentin…

    1. les projets de vie concordants (le nombre d’enfants, où habiter…)
      l’assurance de ne pas être seuls pour surmonter les épreuves et le froid…
      les impôts

      cela dit à chacun ses principes durables

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *