Internet je ne peux vivre sans

A ce qu’il parait la première étape de guérison d’une addiction est de l’admettre. Donc voila je l’admets je suis accro à internet. Est-ce une bonne chose ? Je ne crois pas. Ai-je envie de guérir ? Je ne sais pas. Cependant, je crains parfois le burn-out numérique. J’ai peur de passer à côté de ma vie parce que je l’aurais vécu virtuellement. Il ne vous arrive pas d’éprouver les mêmes inquiétudes ? Ou alors vous en faites un usage modéré ou alors vous n’êtes pas encore conscient de votre maladie. Dans ce cas, il vous faut savoir où se trouve la limite entre un usage répété et une addiction !

Les symptômes

symptomes

Elles varient d’un malade à un autre. Cependant, voici quelques symptômes courants : débordement de l’usage d’Internet sur la vie privée, syndrome de manque, répercussions sur la vie de famille ou de couple, plaintes de l’entourage, altération des performances scolaires ou professionnelles, dépression ou encore irritabilité, absence de vie sociale… La liste est loin d’être exhaustive. Si cependant, vous vous identifiez à l’un ou plusieurs de ces symptômes laissez moi vous examiner afin de poser mon diagnostic final.

Diagnostic

internet-addiction-diqgnostic

Juste le temps de mettre ma blouse de docteur et mon stéthoscope et je vous examine. Oups, je n’en ai pas, donc je ne suis pas médecin ? Même pas dans un jeu virtuel. Voila donc ce que je vous propose. Essayez ce questionnaire. Vous aurez les résultats en quelques clics. Mes résultats annoncent qu’ « Internet est mon ami ». Ce n’est pas bien grave. Pas vrai ? Ca pourrait le devenir !

Conséquences de la cyberdépendance

conseauences

Elles peuvent être d’ordre médical ou psychologique. Alors voyons voir à quel point Internet peut être nocif. Médicalement parlant, si vous êtes cyber addict, il pourrait vous arriver les choses suivantes :

  • Syndrome du tunnel carpien (douleurs, apathie et sensation de brulure dans la main pouvant atteindre également les poignets, les coudes et les épaules)
  • Sécheresse oculaire
  • Maux de dos
  • Maux de tête sévères
  • Troubles du comportement alimentaire (malnutrition)
  • Manque d’hygiène personnelle
  • Troubles du sommeil

Notez que certaines de ces pathologies développées peuvent entrainer des conséquences encore plus graves comme la déficience immunitaire causée par le manque du sommeil… Je sais je ne suis pas médecin mais j’ai lu un bon nombre d’études ayant trait à ce sujet sur Internet justement.

Concernant les conséquences psychologiques, plus de la moitié des utilisateurs dépendants d’Internet souffriraient d’une autre addiction, comme la drogue, l’alcool ou le sexe. De plus, une large partie d’entre eux souffrirait de problèmes ´émotionnels comme la dépression, l’anxiété et d’autres troubles relatifs. Certains développent même parfois une forme de schizophrénie. Vous ne constatez pas ces conséquences sur votre personne ? Alors peut être que vous êtes encore en phase d’incubation de la maladie. Vous portez quand même le mal. Et il faut guérir.

Comment puis-je guérir ?

guerir

Il suffit de passer moins de temps sur la toile. Plus facile à dire qu’a faire n’est-ce pas ? Vous pouvez cependant suivre ces quelques conseils :

  1. Reconnaitre que l’utilisation d’Internet représente un problème
  2. S’imposer des limites et des règles d’utilisation
  3. Surveiller son utilisation de l’ordinateur
  4. Développer d’autres intérêts et de nouvelles activités
  5. Pratiquer davantage d’exercice physique
  6. Diminuer la fréquence et le temps de connexion à Internet
  7. Envisager l’aide d’un professionnel ou d’un groupe de soutien.

Vous l’aurez compris c’est loin d’être  le remède miracle! Il vous faut surtout une dose de volonté exceptionnelle. Personnellement j’en suis toujours à l’etape1. Je vous suggère également de lire ce témoignage d’une victime d’overdose numérique.

Nous ne finirons jamais de vanter les mérites d’Internet qui est devenu aujourd’hui un droit vital pour tous. Cependant, tout n’est pas bon à prendre sur la toile. Entre les réseaux sociaux, les jeux, les fora de discussion, les services de streaming, les blogs, la pornographie… on a tôt fait de perdre de vue l’essentiel et surtout de perdre un temps précieux. Et pendant que vous perdez votre temps regardez ce que cela rapporte aux géants du web ! Si vous constatez des symptômes chez l’un de vos amis ou proches conseillez-lui cet article en guise d’intervention. Et si vous avez une expérience qui pourrait nous être utile, partagez-la. Dommage que le seul moyen de faire lire ce billet à un maximum de gens soit Internet

À propos de l'auteur

Lucrece

Si vous jouez au scrabble, on a forcement un point en commun!

Archives par auteur

5 Commentaires

  1. Mes résultats annoncent qu’ « Internet est mon ami », pas de soucis, il faudra juste prendre du recul de temps en temps , certes on peut s’en passer parfois néanmoins elle facilitent beaucoup de choses !!!

  2. xixi, la preuve,cette matinée j’ai pris du temps pour bien me reposer apres une veillée de travail!! sinon je serais sur internet depuis là et apres je serais hyper fatigué de la journée et n’ayant pas ttes mes capacités, je serai moins productif!! on peut s’en passer quelques fois meme si se rare fois au bout du roulot!!

  3. Internet est mon ami aussi. ET j’ai encore adoré la chute de l’article. Le fait qu’on soit obligé de passer du temps sur internet pour lire ton blog et se rendre compte durant cet instant sur internet qu’on souffre d’addiction sur internet. En gros c’est quand comme mon paquet de cigarette porte la mention « Fumer Tue » mais que ça m’encourage à fumer quand même…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *