Les données sont l’or noir du XXIe siècle mais…

Jamais les technologies n’ont eu un rôle aussi important à jouer dans nos vies. Jamais le champ des opportunités n’a paru aussi vaste. Les données sont désormais créées et  consommées à un rythme et à un volume sans précédent sur les terminaux mobiles, les systèmes collaboratifs et les médias sociaux. Tout ceci représente une formidable opportunité pour beaucoup. Google, Amazon, Facebook pour ne citer que ceux-la sont des exemples représentatifs de la valeur numéraire des données. Chaque « tweet », chaque « j’aime » représente une nouvelle donnée. La ressource semble inépuisable puisque les données, nous en produisons continuellement. Le nombre impressionnant de données a conduit à l’appellation du thème big data. Je vous propose de commencer par le définir.

Qu’est-ce que le big data ?

Le big data semble une expression complexe, mais ce n’est pas le cas. Voici une vidéo qui en résume l’essentiel.

Le big data, c’est l’avenir

Le big data l’or noir de notre époque présente beaucoup d’opportunités. Tout semble facile lorsqu’on en fait un usage astucieux. Des emplois, une économie reluisante, les besoins des utilisateurs anticipés. Cette vidéo résume quelque fructueux usages du big data.

Et si vous n’êtes pas convaincu, imaginez une vie telle quelle dans un monde où tout sera traitement de données numériques

Tout ceci semble bien beau, mais bien évidemment toute médaille a son revers.

La fièvre digitale peut être mortelle

Le big data est un concept qu’on ne peut décemment plus qualifier de nouveau. On en constate de plus en plus les enjeux, les avantages, mais également les inconvénients. Et c’est sur ce dernier aspect que j’aimerais particulièrement attirer votre attention aujourd’hui. Le nombre de réseaux sociaux est juste inimaginable. Malgré un volume de données impressionnant (de l’ordre du petabyte) chaque jour, on en veut toujours un peu plus. On en devient facilement accroc au point de ne plus avoir de vie privée ou de vie tout simplement parce qu’au final tout ceci est virtuel. Récemment, nous avons assisté au scandale qui a secoué la société Sony pictures. On ne peut évaluer exactement l’ampleur de cette catastrophe. C’est dire qu’en de mauvaises mains ces données peuvent engendrer des pertes en vies humaines. On a beau vouloir garder une certaine « vie privée », une certaine intimité, comment est-ce possible si l’on tend à la numérisation de toute chose ? Les achats en ligne, les transactions bancaires et toutes les autres données qu’on sera obligé si ce n’est déjà le cas de fournir afin de se conformer à la nouvelle façon de vivre. L’épineuse question des données personnelles et leur protection est au cœur du big data et à chaque nouveau scandale de fuites de données, chacun devrait s’inquiéter des traces qu’il laisse sciemment ou inconsciemment sur Internet.

La domotique, l’Internet des choses, les réseaux mobiles à haut débit, les terminaux de plus en plus intelligents… nous laissent penser que les données c’est l’avenir. Tout ceci tend à faciliter la vie, faire gagner du temps et donc de l’argent. Dans un univers où le chiffre est roi, on pourrait se dire que tout est mesuré, calculé, mais quand on regarde de plus près, on découvre un château de cartes qui peut s’effondrer à tout moment…

16 Commentaires

  1. Merci pour ces conseils et ces éclaircissements. Nous ne interrogeons pas souvent sur la portée des données que nous produisons sur internet. Maintenant je crois que toute personne ayant lu ce billet prendra conscience.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *