Les solutions TICs pour repousser  la fin du monde

Depuis le début de cette année 2015, une de mes plus proche amies ne cesse de m’interpeller sur la fin du monde. Selon ses dires il se produira un phénomène étrange le 29 mars 2015 qui va marquer le début de la fin. En bonne amie, elle voudrait bien que je sois à ses côtés au paradis mais comment dire ? Je suis de ceux qui veulent bien aller au paradis mais qui ne veulent pas mourir. Alors s’il y existe un moyen pour nous de pérenniser notre existence sur terre je prends. Depuis quelques temps, pour des raisons différentes scientifiques et religieux  estiment que la fin du monde est proche. Les uns réfléchissent à de possibles solutions pour y remédier tandis que les autres nous demandent de prier et d’attendre avec foi que les choses se passent. Une fois ma mère m’a même interdit d’aller en boite de nuit de peur de ne pas entendre l’appel du Seigneur. D’après elle l’endroit est trop bruyant pour que j’entende le fameux appel au cas où Jésus décide de revenir justement cette nuit là. Enfin bref, personnellement j’aime autant me fier à des données concrètes, des faits réels et scientifiques et surtout je m’intéresse aux solutions plus qu’au problème.  Je vous présente donc dans ce billet quelques approches scientifiques et technologiques qui à mon avis semblent prometteurs.

Les projets de Google pour lutter contre la fin du monde

Il est de notoriété publique que les co-fondateurs de Google sont adeptes de transhumanisme, ce courant de pensées qui prône l’usage de tous les moyens pour améliorer le physique et l’intellect de l’homme pour qu’il puisse vivre plus  longtemps et dans de meilleures conditions. Alors c’est sans surprises qu’on constate les investissements du géant américain dans le séquençage ADN, les  nano biotechnologies, l’intelligence artificielle et la robotique. Google entreprend beaucoup dans ces domaines mais un projet en particulier retient mon attention. Il s’agit de Calico. C’est un projet développé dans le très secret Google X Lab pour lutter contre le vieillissement et les maladies associées. Ce projet réunit des sommités de la biotechnologie et du transhumanisme comme expliqué dans la vidéo ci-dessous (en anglais)

Pendant que Google réfléchit à la conception de l’homme 2.0 certains s’intéressent à ce qu’il pourrait manger.

Nourriture 2.0

Le Seigneur nous recommande de ne pas nous inquiéter du lendemain. « A chaque jour suffit sa peine » Mais certains ne l’entendent pas de cette oreille. Ils s’interrogent sur nos possibles  habitudes alimentaires dans quelques années.  Profitez des produits naturels et de la bonne chère pendant que vous le pouvez encore car d’après les scientifiques  futurologues, d’ici 2050, la raréfaction des ressources naturelles nous contraindrait à adopter la nourriture 2.0. A ce moment  nous aurons probablement le choix entre la nourriture synthétique, la nourriture imprimée en 3D et la nourriture à base d’insectes et d’algues.

00_21_ar_tor_ov_soylent_amber

Soylent la nourriture synthétique

 

De nombreux autres projets pour la survie de l’humanité sont en phase d’expérimentation notamment la transformation de Mars en planète habitable par l’homme. Il est donc question pour nous de nous adapter au changement mais surtout de penser ce changement. Comme l’a dit Dan Brown dans son roman Inferno « les endroits les plus sombres de l’enfer sont réservés aux indécis qui restent neutres en cas de crise morale ». Alors au lieu de spéculer sur les possibles dates de fin du monde, dans la mesure du possible, on pourrait réfléchir à la survie de la planète, à la pérennité de l’espèce humaine et  poser des actes éco-responsables. Au final nul ne sait le jour ni l’heure de la fin du monde. Mais je crois fermement que Jésus appréciera nos efforts pour garder viable le morceau de l’univers qu’il nous a confié.

À propos de l'auteur

Lucrece

Ambitieuse, déterminée et très amoureuse de la langue française, voilà qui je suis. Ingénieur de conception en réseaux Telecom, je suis passionnée de lettres et de cuisine. Pour vivre j'ai besoin d'internet et d'eau mais ma plume est mon arme de survie dans ce monde plein de défis.

Archives par auteur

6 Commentaires

  1. Ça alors! Je n’étais pas que courant de la date du 29 mars! Mais bon, je ne crois pas que ce sera différent du 21 décembre… En revanche, je découvre des trucs intéressants, mais peu ragoutants. Sérieux, qui (à part les geeks) a envie de manger de la bouffe synthétique ou imprimée ?

    1. même les geeks n’en auront pas envie mais comme l’a dit Darwin « Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements. »

  2. Les gars là déconnent! C’est quoi cette date bidon-là? Je préfère encore avoir une machette et un sac de vivres, ce sera plus utile qu’un Iphone le jour de la fin.
    D’ailleurs, le transhumanisme, même s’il est très intéressant du point de vue de l’évolution, me laisse encore quelque peu perplexe et réticent.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *