Un téléphone portable oui, mais à quel prix ?

téléphone portable

Selon le documentaire Cash investigation diffusé en novembre 2014 sur France 2, « il y a plus de téléphone portables sur terre que de brosses à dents ». Mieux encore, il s’en vend plus de 1,8 milliard par an à raison d’au moins 57 par seconde. Et je ne vous parle pas encore des bénéfices enregistrés à la seconde par les fabricants. Malgré ces chiffres impressionnants, vous êtes toujours en train de réfléchir au nouveau smartphone « qui déchire tout » que vous allez vous offrir très prochainement. Avant de vous décider, prenez le temps de regarder ceci.

Les secrets de fabrication des téléphones portables

Comme vous pouvez le constater (si vous avez pris le temps de regarder bien sûr), l’équipe de Cash investigation a consacré une année entière pour comprendre le fonctionnement des industries de fabrication de téléphones portables. Les découvertes sont chaque fois un peu plus sordides. Conditions de travail exécrables, travail des enfants, exploitation des mines dans des conditions particulièrement dangereuses… au fil de l’émission, on est chaque fois un peu plus abasourdi. Les plus désabusés vous diront qu’il ne s’agit ni du premier ni du dernier drame industriel. En effet après les scandales des géants du textile, des fabricants de basket et même de Mattel (le fabricant de l’adorable Barbie), le moins qu’on puisse dire c’est que l’industrie a la mémoire courte. Le plus choquant dans toute cette histoire, c’est que dans ce cas, le  produit fini semble indispensable ! En dépit de toute l’indignation et la stupéfaction suscitées par ce reportage, les célèbres fabricants ont encore réalisé en 2015 des chiffres d’affaires impressionnants. Samsung a cru devoir investir une partie de ses bénéfices dans un fonds de dédommagement à l’endroit de ses ouvriers atteints de cancer. Mais ne pourrait-on pas trouver plutôt des méthodes de fabrication qui leur éviterait de tomber malades ?

L’industrie du portable ou l’industrie du cancer ?

téléphone portable

Le cuivre, le nickel, le plomb sont autant de substances chimiques dangereuses pour la santé et qui entrent dans la fabrication des téléphones portables. Sans même s’attarder sur la problématique de la protection l’environnement, on peut déjà s’inquiéter pour les travailleurs qui manipulent au quotidien ces produits. Depuis 2007, familles de victimes, experts et associations dénonçaient les maladies et morts prématurées des travailleurs des usines du géant coréen. Apple de son côté n’est pas moins concerné. Trois ans après le foxconn gate, ce n’est qu’en 2014 que la marque à la pomme s’est décidée à retirer deux produits toxiques de ses usines en Chine. Du côté de Samsung, il faut attendre le 3 août 2015 pour voir la création de ce fameux fonds de dédommagement. Ce n’est pas pour autant que le fabricant admet les faits qui lui sont reprochés depuis 2007. Par ailleurs toujours selon l’équipe de cash investigation, une entreprise fournissant des aimants néodymes nécessaires pour la fabrication des smartphones est responsable de la pollution d’une grande superficie de la ville de Baotou en Chine. L’étendue des dégâts est telle que les habitants ont rebaptisé leur ville « la ville des cancers ». Quand on sait comment le cancer détruit progressivement l’organisme, on a du mal à ne pas frissonner en pensant à ces populations qui payent de leur vie notre besoin de communiquer.

A la lumière de tout ce qui précède, il est évident que parfois en plus du prix d’achat, votre téléphone portable coûte des larmes, de la sueur, des heures de la vie d’un enfant qu’il ne rattrapera jamais et bien pire encore. Une chose est sûre, ce bijou de technologie occupe les premières pensées de nombreuses personnes dès le réveil preuve qu’il est désormais indispensable. De plus, pratiquement toutes les marques sont concernées. Il faut noter cependant les efforts de Fairphone qui semble faire la différence. C’est la preuve qu’on peut procéder autrement. Mais alors quelles solutions pouvons-nous proposer ? Faut-il régulariser la fréquence de sorties des nouveaux modèles de smartphone ? Quelles mesures prendre pour obliger les fabricants de smartphones à revoir leurs process? Je vous laisse réfléchir à tout cela. Il me faut prendre un appel urgent…

À propos de l'auteur

Lucrece

Ambitieuse, déterminée et très amoureuse de la langue française, voilà qui je suis. Ingénieur de conception en réseaux Telecom, je suis passionnée de lettres et de cuisine. Pour vivre j'ai besoin d'internet et d'eau mais ma plume est mon arme de survie dans ce monde plein de défis.

Archives par auteur

8 Commentaires

  1. Cè plus qu’édifiant mè alor kel genre de téléphone devrons nous utilisé?Ou ya t-il de nos jrs 1 otr moyens de cmmnication plus rapide ke l tlphonie mobile?

    1. La question n’est pas d’utiliser telle marque de téléphonie, mais de faire en sorte qu’ils soient responsabilité vis a vis de sa clientèle. Genre boycotter les produits de ceux ki porte atteinte au droit de l’homme et a la dignité humaine. Parce qu’il sont par seulement que des fabriquant de smartphones, mais des visinnaires de notre mode de consommation dans l’avenir. Il façonne ce monde d’high Tech

    2. Pour ceux qui aime la nature et veulent dégourager les indistries qui exploitent les minerai emanant de zone de conflit( Nord Kivu) les écolos se sont arrachés la peau de fesse pour nour Fairphone, un smartphone éthique.

  2. Je penche moi pour un ensemble de législations réduisant la cadence de sorties de ces «ovnis».in pourra jamais empêcher ou contrôler notre façon d’acheter ou de dépenser notre argent,la publicité et la dépendance sont passées par là…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *