J’ai participé à #InnovDaysAfrique par Société Générale

Article : J’ai participé à #InnovDaysAfrique par Société Générale
11 février 2016

J’ai participé à #InnovDaysAfrique par Société Générale

Une aventure humaine incroyable, une jeunesse extrêmement créative et une détermination à donner une autre image de l’Afrique, voilà ce que je retiens de ma participation aux Innov’Days Afrique organisés par la Société Générale. Le challenge était de proposer des idées innovantes pour « réinventer l’expérience client en agence ». Ouvert à l’ensemble des développeurs et des startups de la région Afrique subsaharienne, le concours s’est déroulé en plusieurs étapes notamment avec une phase de sélection en ligne, un bootcamp préparatoire, un hackathon puis la finale devant le jury. Encore une fois, une expérience incroyable qui commence par une autre vision de la banque.

L’univers de la banque
Le bootcamp préparatoire avait pour objectif de nous permettre de mieux cerner la thématique. C’est le cas de le dire, le secteur bancaire c’est un univers à part. Je suis arrivée avec tous mes préjugés sur le sujet et à la fin, j’avais une opinion plus nuancée.

InnovDaysAfrique
Avec les mentors de la Société Générale

En effet, la banque, ce n’est pas seulement des gens en costume qui essaient de voler tout notre argent. Mais la banque ce n’est pas non plus une organisation à but non lucrative. La banque c’est surtout un système ancien, sensible et très procédurier. Pas facile d’innover en tenant compte de ces paramètres, mais si c’était facile, cela n’aurait aucun intérêt. Les couleurs étaient bien annoncées au départ : 250 équipes inscrites, 12 retenues. La fierté et la joie ressenties à cette annonce ont très vite été dissipées par la suivante : seulement 8 équipes seront sélectionnées pour la prochaine étape. Il fallait donc trouver en un week-end, une idée qui colle à la thématique, qui est réalisable et surtout, il fallait défendre son idée en trois minutes devant un jury. Bonjour la pression. Avec mon équipe (une équipe de fous c’est le cas de le dire), ce n’était pas les idées qui manquaient. On en avait tellement qu’on a eu du mal à en défendre uniquement une. Je suis de l’avis de notre team leader qui dit « on a séduit mais on n’a pas convaincu ». Mais heureusement on avait le week-end du hackathon pour le faire.

Le marathon du code
Pour moi c’était une première contrairement aux autres membres de mon équipe. Et pourtant c’était moi le chef de projet. Mais encore une fois, c’était un titre pompeux pour un rôle tout simple. Je n’avais qu’une chose à faire, servir le café aux développeurs 🙂 . Plus sérieusement, nous nous sommes répartis les tâches et surtout nous sommes restés soudés tout au long de ce marathon. Pour une équipe qui n’avait jamais travaillé ensemble, passer 48h sans pratiquement dormir et pouvoir garder son calme à quelques minutes de rendre le projet c’était presque incroyable. Après avoir survécu à ce week-end sous pression, nous avions déjà gagné quelque chose d’inestimable : notre équipe fonctionne. Au delà de cette aventure, nous pouvons et nous allons travailler ensemble. Ça c’était déjà le gâteau, mais avec une cerise au dessus, il serait encore plus délicieux.

On ne réinvente pas le rôle du chef de projet :) seulement l'expérience client en agence
On ne réinvente pas le rôle du chef de projet, seulement l’expérience client en agence 🙂

La cerise sur le gâteau
On l’a eu notre petite touche finale. Après 10 jours de travail acharné à essayer de comprendre l’univers de la banque qui est totalement décalé du nôtre, mon équipe Techlabs28, a obtenu le troisième prix et surtout une opportunité incroyable de pouvoir tester la solution que nous proposons au sein de la Société Générale au Burkina Faso. Honnêtement, je suis une compétitrice dans l’âme. J’aime gagner et j’aime gagner le premier prix. Mais vraiment, pour une fois, sans mauvaise foi aucune, j’étais extrêmement contente de ce troisième prix pour plusieurs raisons. Tout d’abord je l’étais pour mes amis qui ont gagné, car en dépit de la compétition, il a subsisté avec tous les autres participants de façon générale, une ambiance de franche camaraderie qui dénote de la volonté des uns et des autres de travailler ensemble pour faire émerger l’Afrique. Ensuite, maintenant qu’il est possible de le dire, à chaque projet qui était présenté, mon visage se décomposait un peu plus. Oui j’étais fière de mon équipe et je croyais en notre solution, mais cela ne m’a pas empêché d’admirer béatement toutes les autres idées. Pour faire simple, les autres aussi ont envoyé du lourd ! Au final, commencer à 250 et finir dans le top 3, c’est une bien belle victoire.

Avec l’appui de la Société Générale et des acteurs de l’innovation à divers niveaux, nous allons « réinventer l’expérience client en agence ». Alors retenez bien ce nom : Techlabs 28 ! Vous allez entendre parler de nous 😉

Partagez

Commentaires

MEDA
Répondre

Félicitation et courage pour la suite

Fotso Fonkam
Répondre

Félicitations à toi et à ta team. Il n'y a rien de mieux que de voir un travail pour lequel on s'est donné à fond récompensé.

Lucrece
Répondre

Servir le café ce n'est pas ce qu'il y avait de plus compliqué ;)

Fotso Fonkam
Répondre

Hahaha tu crois?

Lucrece
Répondre

lol, en fait voila une image qui resume mon état d'esprit de manager https://biblipole.com/top-rated/how-people-reacts-differently-to-a-single-word-bug-1084

Atman BOUBA
Répondre

Félicitations à toi

Sophie
Répondre

Félicitations Lucrece et à ton équipe !!!!
J'aimerai bien participer à un hackathon un de ces jours :)

Fotso Fonkam
Répondre

Moi aussi j'aimerais bien participer. On fera équipe au prochain hackaton, Sophie. Tu en dis quoi? ;)

Lucrece
Répondre

ça tombe bien en voici un https://www.bj.undp.org/content/benin/fr/home/presscenter/pressreleases/2016/02/12/le-pnud-organise-un-hackathon-intitul-action-pour-le-climat-en-zambie/ ;)

Aristides Honyiglo
Répondre

Je ne savais pas qu'il y aurait ce hackathon, sinon je serais resté pour faire équipe... avec toi ! Au prochain alors... ;-)

Corneille Towendo
Répondre

Une gagnante. J'aime bien l'article. Très bonne continuation mon amie.