Célébrons nos différences #MondoChallenge #Identité

Drapeaux de la francophonie

L’identité est un concept pour le moins ambigu. On s’en sert pour établir des différences entre les personnes et paradoxalement pour catégoriser. A la question qui suis-je, au delà de ce qui est visible, il s’agit d’une interrogation permanente. Je suis une femme, je suis africaine, je suis noire… mais qui-suis-je ? Je cherche encore une réponse satisfaisante. Pour l’heure, c’est plus intéressant pour moi de comprendre qui sont les autres.

Plus de similitudes que de différences

Nous exprimons nos identités à travers la langue, l’histoire, l’art, le mode de vie, la religion, les traditions et bien plus encore. Je n’ai pas encore fait le tour du monde mais j’ai l’opportunité de vivre depuis peu dans un pays riche de par sa diversité culturelle. Véritable melting-pot, on peut très vite se focaliser sur tout ce qui fait la différence, la langue, la couleur de peau, la religion, la cuisine… Mais quand on regarde de plus près il y a beaucoup plus de similitudes que de différences. Par exemple, le mafé sénégalais, le ndolé camerounais, le Yuan xiao chinois ont en commun l’arachide. Alors au lieu de voir en ces trois exemples trois spécialités de différentes cultures, nous devons nous réjouir de pouvoir apprécier de différentes façons un seul et même produit.

Il nous faut transcender les préjugés et idées reçues

L’accent est parfois tellement mis sur ce qui nous différencie que pour rentrer dans un moule, pour être accepté, on en oublie d’être fier de qui on est, d’où l’on vient. Allez comprendre pourquoi une personne se décape la peau pour paraître plus claire par exemple. Ayons le courage de revendiquer notre identité, prenons le temps d’apprécier celle des autres sans préjugés et apprenons à célébrer ces différences qui nous permettent d’exister en tant qu’êtres humains à part entière.
Autant que faire se peut, nous devons aller à la rencontre des autres. Car, il faut l’admettre les idées reçues et préjugés puisent leurs fondements dans l’ignorance que nous avons des cultures des autres. Heureusement pour nous internet et les nouveaux médias nous amènent à reconsidérer notre façon de voir les choses. On a beau lui trouver tous les défauts, on ne peut nier le fait qu’internet a définitivement fait du monde un village planétaire. On peut désormais aller à la rencontre de personnes sur tous les continents du monde et partager de nombreuses choses. C’est un excellent moyen de s’éduquer sur les expressions culturelles diverses pour pouvoir mieux les comprendre. Pourquoi les africaines aiment porter le pagne ? Quelle est la signification du voile pour les musulmans ? Quelle est la signification des prénoms locaux dans chaque langue ? Comment dit-on bonjour dans les autres langues du monde ? Comment explique-t-on la façon particulière de saluer chez les chinois, les japonais… ? Tout cela devrait nous aider à comprendre et accepter les autres.
La tâche est loin d’être facile mais chaque fois que nous avons du mal à comprendre et accepter les autres, remémorons-nous cette phrase d’Edgard Morin « l’unité et la diversité humaine doivent être liées : en parlant d’unité il ne faut pas oublier ce qui nous différencie et en parlant de diversité ce qui nous lie ».

The following two tabs change content below.
Lucrece
Ambitieuse, déterminée et très amoureuse de la langue française, voilà qui je suis. Ingénieur de conception en réseaux Telecom, je suis passionnée de lettres et de cuisine. Pour vivre j'ai besoin d'internet et d'eau mais ma plume est mon arme de survie dans ce monde plein de défis.

À propos de l'auteur

Lucrece

Ambitieuse, déterminée et très amoureuse de la langue française, voilà qui je suis. Ingénieur de conception en réseaux Telecom, je suis passionnée de lettres et de cuisine. Pour vivre j'ai besoin d'internet et d'eau mais ma plume est mon arme de survie dans ce monde plein de défis.

Archives par auteur

2 Commentaires

  1. Ton billet est vraiment très profond Lucrèce. Car fort souvent nous mettons beaucoup plus l’accent sur ce qui nous divise, et parfois cela fait plus de mal que de bien. En effet, je trouve vraiment qu’il y a plus de similitudes entre un Haïtien et un Africain que de différences. lol Certains me diraient que c’est normal, car entre Haiti et l’Afrique c’est un rapport de Mère et fille.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *