Dix objets connectés dont je ne me servirai jamais

A l’ère de l’Internet des choses, très peu d’objets ne disposent pas encore d’une adresse IP. On a entendu parler et vu des modèles d’objets connectés tout à fait ahurissants de par leurs fonctions et capacités. Voici une liste de 10 objets connectés qui pour ma part constituent des exemples édifiants d’extravagance et dont je ne me servirai probablement jamais.

  1. Le joint connecté

Après la cigarette électronique, il ne nous manquait plus que le joint connecté. Conçu, par une entreprise néerlandaise, le joint connecté ou e-joint existe en trois modèles principaux.

joint connecté

Le premier est sans effets nocifs et il est possible de choisir parmi six parfums fruités différents. Les deux autres modèles fort heureusement ne sont pas commercialisables partout. Ils fonctionnent soit avec un e-liquide à base de cannabis, soit avec de véritables herbes séchées. Certains vapoteurs pourraient trouver cet objet utile, mais sérieusement si on peut y mettre de véritables herbes séchées pourquoi ne pas se rouler un joint comme à l’ancienne ?

  1. La chaussure connectée

Voilà des chaussures bien particulières. Il vous suffit de claquer trois fois des talons et Dorothy vos chaussures connectées lancent un appel provenant d’un faux contact. Pourquoi faire ? Il paraît que c’est la meilleure façon de s’échapper d’un rendez-vous ringard ou d’éviter une conversation gênante. Sans compter qu’il y a des moyens beaucoup plus simples et discrets de s’échapper d’une situation gênante, je trouve le modèle de Dorothy particulièrement moche.

chaussure connectée

Il faut reconnaître cependant que les concepteurs travaillent toujours à l’amélioration du modèle et qu’il est également possible d’envoyer via la chaussure connectée ses coordonnées GPS pour se faire livrer une pizza par exemple. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

  1. Les chaussettes connectées

Ces chaussettes intègrent une puce NFC capable de mémoriser les informations sur chacune de vos chaussettes pour vous permettre de mieux les ranger. Non, mais sérieusement quelles sont les informations à mémoriser sur des chaussettes ??? Heureusement que le smarter socks dispose d’autres fonctionnalités capables de mesurer le noir des chaussettes ou encore de gérer son compte chaussettes. On se demande comment on a pu se passer d’une telle invention jusqu’à présent !

  1. Le soutien-gorge connecté

Voici un soutien-gorge bien particulier ! Il ne se dégrafe que lorsque vous tombez amoureuses, mesdames ! A partir d’un certain rythme cardiaque, le soutien-gorge se dégrafe automatiquement. Les fabricants assurent que le soutien-gorge intelligent (vidéo) distingue les battements cardiaques dus aux sentiments amoureux des autres dus aux activités quotidiennes.

soutien gorge connecté

Donc il semblerait qu’il n’y ait aucun danger de voir le fameux soutien-gorge s’ouvrir accidentellement. Cela dit un soutien-gorge n’a jamais empêché des ébats amoureux. En matière de soutien-gorge intelligent il y a encore plus consternant le tweeting bra, le soutien-gorge qui envoie un tweet chaque fois qu’il est dégrafé. Vu qu’il s’agit d’une invention pour une bonne cause (opération pour sensibiliser à la prévention du cancer du sein) je vais taire mes réflexions à ce propos.

  1. La veste connectée

Au registre des vêtements connectés, cette veste remporte la palme du mauvais goût. Voilà une veste intelligente qui si vous la portez vous informe chaque fois qu’un ami aime une de vos publications sur Facebook. Pour ce faire la veste connectée Like-A-Hug se gonfle à chaque Like. Alors de quoi auriez-vous l’air à 100 likes ?

veste connectée

  1. Le compteur de fans Facebook

Au nombre des objets connectés reliés aux réseaux sociaux, celui-ci est certainement le plus surprenant. Il s’agit d’un compteur qui se branche sur port USB qui affiche le nombre de fans de votre page.

compteur de fans Facebook

Même pour celui qui a l’ego le plus démesuré, l’utilisation de cet objet est inconcevable quoiqu’il peut servir à certains comme les community manager par exemple.

  1. Le grille-pain connecté

« Mon pain grillé est prêt ». Ça intéresse quelqu’un sur Twitter ??? Il faut croire que oui. Voilà l’objet connecté relié aux réseaux sociaux, et c’est le plus inutile de cette liste, un grille-pain qui tweete pour notifier que votre tartine est grillée. Cela dépasse l’entendement !

Toaster connecté

  1. La balance connectée

Cette balance n’est pas assez intelligente pour faire maigrir automatiquement sinon elle ne figurerait pas sur cette liste. Mais elle peut motiver ! En effet, elle assure un suivi méticuleux de votre poids. Elle peut vous notifier distinctement votre masse musculaire et votre masse graisseuse.

Balance connectée

Toutes ces informations sont consignées dans le Cloud et vous pouvez consulter au besoin l’historique de votre pesée. Et si vous avez besoin d’être motivé, toutes ces informations peuvent être partagées sur Twitter et Facebook. Si ça, ce n’est pas de la motivation !

  1. La fourchette connectée

Pour accessoiriser votre balance connectée, rien de tel que la fourchette connectée. Cette fourchette intelligente vous aide à mieux manger. Vous pouvez analyser vos habitudes alimentaires sur ordinateur et apprendre à manger au bon rythme.

fourchette connectée

Alors à quand l’assiette connectée ?

      10.  Tous les objets connectés pour enfants

Du  pyjama connecté pour réciter les histoires aux enfants le soir à la couche connectée, pour savoir quand le changer en passant par le couffin connecté la tétine connectée ou encore la peluche connectée, l’Internet des choses a définitivement envahi l’univers des enfants. Avec tous ces objets, on pourrait facilement prendre les enfants pour des jouets qu’on peut commander à distance. Ce qui serait vraiment dommage. Si certaines innovations telles que la poussette connectée peuvent se révéler très pratiques, il est préférable à mon avis d’éloigner les enfants des objets connectés d’autant plus que le réel impact de toutes ces ondes sur la santé n’a pas encore été clairement défini.

Les objets connectés envahissent chaque jour un peu plus notre univers. Certains se révèlent très utiles dans le domaine de la santé, du divertissement, pour la maison et bien plus encore. D’autres en revanche sont pour le moins inutiles. Cette année encore verra défiler son lot de nouveaux objets connectés. Encore heureux que les tarifs pratiqués ne soient généralement pas à la portée de la bourse moyenne.

À propos de l'auteur

Lucrece

Ambitieuse, déterminée et très amoureuse de la langue française, voilà qui je suis. Ingénieur de conception en réseaux Telecom, je suis passionnée de lettres et de cuisine. Pour vivre j'ai besoin d'internet et d'eau mais ma plume est mon arme de survie dans ce monde plein de défis.

Archives par auteur

19 Commentaires

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Je pense que les gens à l’origine de ces objets connectés devraient plutôt concentrer leur effort sur quelque chose de plus utile; dans le domaine de la santé par exemple.
    De plus, je ne vois personnellement pas l’intérêt d’un joint connecté par exemple, si ce n’est pour se faire arrêter plus rapidement par les flics pour avoir fumé quelque chose d’illégal. Je ne parle même pas des autres objets!

  2. Eh Lucrèce! Tu sais qu’avec la science il ne faut jamais dire « jamais ». Il paraît que quelques décennies en arrière certains disaient « jamais » à des conversations par l’intermédiaires de la machine. Or aujourd’hui c’est tout le monde ou presque qui tchate :-))

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *