30 faits plus ou moins marquants de l’histoire du web (1ère partie)

CCO Gerd Altmann

Le World Wide Web (www), ce n’est pas simplement les trois consonnes qui précèdent l’adresse d’un site web. Ce que l’on appelle communément le web est avant tout une invention qui a révolutionné internet il y a maintenant 30 ans. Pour l’occasion, replongeons-nous dans ce temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre. Rassurez-vous, on ne parlera ni des versions du protocole HTTP ni de l’évolution du langage HTML. Ce que je vous propose, c’est un résumé non exhaustif des 30 ans d’existence de la toile en 30 points.

1. Le World Wide Web, un concept « vague mais prometteur » de Tim Berners-Lee

Nous sommes en 1989. Un informaticien de l’organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) rédige un projet intitulé « Information Management : A proposal ». Son objectif ? Faciliter les échanges au sein de la communauté de scientifiques du CERN répartis dans 80 pays du monde. L’idée est de tisser une toile où chacun pourrait naviguer facilement d’un contenu à un autre. Tim Berners-Lee venait de poser ainsi les bases d’un concept révolutionnaire. 30 ans plus tard, on a bien du mal à imaginer un monde sans le web, un projet que le supérieur de l’informaticien qualifiait alors de « vague, mais prometteur ».

2. Le web, ce n’est pas internet

Le web est tellement populaire que beaucoup l’assimilent à internet tout entier. Et pourtant, il y a une nette différence. Tout d’abord, internet existait avant le web. Ce dernier n’est en fait qu’un service d’internet tout comme la messagerie électronique ou encore l’échange de fichiers. Autrement dit, internet c’est l’infrastructure globale qui permet d’échanger des données entre ordinateurs. Le web, c’est un service qui permet de parcourir différentes pages à l’aide d’un navigateur. C’est sans doute le service d’internet le plus populaire auprès du grand public, mais le web n’en demeure pas moins une partie d’internet.

3. info.cern.ch était l’adresse du premier site web

Le premier site a été hébergé sur l’ordinateur NeXt de Tim Berner-Lee au CERN. Il était essentiellement dédié au projet World Wide Web. info.cern.ch. est désormais consultable en ligne. Et comme vous pourrez le constater en y faisant un tour, l’expérience utilisateur n’était pas la préoccupation majeure à l’époque.

4. Le web s’ouvre au monde entier en 1993

Après une bonne avancée sur le projet, le CERN décide de partager avec le reste du monde la géniale invention de Tim Berners-Lee. Le 30 avril 1993, le www tombe dans le domaine public. Pour naviguer alors, on utilisait Mosaic. L’engouement des utilisateurs est immédiat. On passe de 500 à 10 000 serveurs web en une année. La toile commençait à se tisser.

5. Netscape est le premier navigateur grand public

Le premier navigateur web s’intitulait simplement WorldWideWeb. Mosaic lui a succédé et s’est distingué comme le premier navigateur à afficher des images. Il a énormément contribué à l’adoption du web par les utilisateurs d’internet. Mais Netscape l’a facilement relégué aux oubliettes en devenant le premier navigateur commercialisé à grande échelle. Vous ne vous en souvenez peut-être pas, mais en 1994 on ne jurait que par Netscape.

CC Wikimedia Commons

6. Internet Explorer aussi a eu son heure de gloire

Le navigateur de Microsoft vous semble peut-être désuet, mais dans les années 90, il était au centre de ce qu’on a surnommé la guerre des navigateurs. Les versions de Netscape et d’Explorer intégrant de nouvelles fonctionnalités se succédèrent à une vitesse folle. Au final, les navigateurs proposés aux utilisateurs étaient de piètre qualité, sujets à des plantages fréquents et diverses failles de sécurité. Mais avec le succès du système d’exploitation Windows, Internet Explorer prend facilement le pas sur Netscape. Plus de deux décennies plus tard, Windows est toujours un système d’exploitation à succès et la génération Z peine à se rappeler l’existence d’Explorer.

7. Yahoo s’appelait Jerry and David’s guide to the World Wide Web

En 1994, le web connait un succès fulgurant. Les utilisateurs ont du mal à se retrouver dans cette multitude de sites. Jerry Yang et David Filo, deux étudiants de Stanford, décident alors de créer un annuaire de sites classés par thématique. Yahoo est né. Pendant de nombreuses années, c’était le premier portail du web. La première fois que je me suis connectée à internet, c’était sur Yahoo. J’ai ouvert une boite mail et j’ai choisi comme mot de passe « berlingot ». Oui, on a tous fait des choses dont on n’est pas fier.

8. Yahoo, eBay, Hotmail et Amazon ont tous été créés en 1995

C’est assez intéressant d’étudier l’évolution de ces compagnies qui ont en quelque sorte écrit l’histoire du web. Tous ces grands noms du web ont démarré à la même époque et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont connu des parcours différents. Les succès inspirent sans doute, mais on apprend davantage des échecs.

9. Le premier achat en ligne : pizza, marijuana ou CD ?

Si l’on considère que le e-commerce signifie que toute la transaction, paiement y compris se fait en ligne, on peut déjà rayer la marijuana de la liste. La légende voudrait que des étudiants aient réalisé le premier achat en ligne en achetant de la marijuana via l’ARPAnet dans les années 70. Mais il s’avère qu’ils ont seulement échangé à propos de la marchandise. En revanche, le 11 août 1994, Dan Kohn a vendu pour la première fois un article sur internet. Il s’agissait d’un CD de Sting. Un peu plus tard dans la même année, la compagnie Pizza Hut a commencé à vendre ses pizzas en ligne. La première commande aurait été une pizza au pepperoni.

10. Avant Google, il y avait Altavista

Qu’on aime ou qu’on désapprouve, on est pratiquement obligé de se plier aux règles du moteur de recherche de Google pour exister sur la toile. Mais bien avant sa parution en 1998, les internautes ne juraient que par Altavista. Qu’est-ce qui a fait la différence ? L’algorithme de recherche de Google était mieux élaboré.

11. Wikipédia est née de l’échec de Nupedia

Wikipédia était initialement pensé comme un projet d’encyclopédie gratuite élaborée par des experts dont les articles devraient subir un contrôle strict avant publication. C’était le projet Nupedia. Avec un tel système de validation, il n’y avait pas assez d’articles pour créer une encyclopédie ! Les initiateurs du projet eurent la géniale idée de faire contribuer les internautes en utilisant une technologie peu connue à l’époque, le wiki. Aujourd’hui, des millions d’internautes consultent Wikipédia chaque jour.

12. Netflix était à l’origine un service de location et d’achat de DVD

Il y a des sites qui ont véritablement écrit l’histoire du web. netflix.com est l’un d’eux. En 1998, alors qu’on effleure à peine les nombreuses possibilités du World Wide Web, Netflix se propose comme le premier site de location et d’achats de DVD. Deux décennies plus tard, la plateforme a révolutionné la consommation de films et de séries TV.

13. Facebook a rejoint la partie en 2004 près de 10 ans après Amazon

Ce n’est qu’en février 2004 que Zuck se joint à la fête en mettant en ligne son réseau social révolutionnaire. La suite, vous la connaissez. Si Facebook était un pays, il serait le plus peuplé et le plus puissant du monde. Tim Berners-Lee ne manque d’ailleurs pas d’exprimer sa désapprobation quant à la création de Mark Zukerberg. Pour l’inventeur du web, Facebook est tout simplement un « web dans le web » qui aura, si ce n’est déjà le cas, des conséquences néfastes.

oeil facebook

Si Facebook était un pays, il serait le plus peuplé et le plus puissant du monde CCO : Geralt via Pixabay

14. Avant MySpace et Facebook, il y avait Friendster

Malgré son succès fulgurant, Facebook n’est pas le pionnier en matière de réseau social. On lui attribue souvent la chute de MySpace qui était un concurrent de taille en 2004. Mais dans la chronologie des faits, il y a eu Friendster en 2002, MySpace en 2003 et l’ouragan Facebook en 2004 qui a tout balayé sur son chemin. À noter que le concept de réseautage social date de 1995.

15. Le World Wide Web a été créé le 12 mars 1989

Ok j’avoue, sur ce point, je ne vous apprends pas grand-chose. En réalité il est 2 h 32 et ma tasse de thé est vide. Alors voilà ce qu’on va faire. Complétez ce top en commentaires et allez découvrir 15 autres faits intéressants sur le blog de Sophie.

À propos de l'auteur

Si vous jouez au scrabble, on a forcement un point en commun!

Archives par auteur

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *