Connaissez-vous tout Alphabet ?

Beaucoup se sont interrogés sur les motivations réelles de Google après l’annonce de son importante restructuration en août 2015. L’entreprise change en effet de nom pour devenir Alphabet, une holding qui supervisera toutes les filiales du groupe et dont Google fait désormais partie. Pour ma part c’est l’appellation même qui m’a intriguée. Pour le commun des mortels, l’alphabet sert à former des mots mais pour la célèbre firme américaine, il a servi à mettre en place des services lucratifs. Je vous propose donc de découvrir ensemble « l’alphabet » selon Larry Page et Sergueï  Brin.

L’alphabet selon Google

On démarre avec google Analytics, le service qui permet d’analyser l’audience de son site. Il est connu d’un grand nombre d’internautes et dispose de fonctionnalités gratuites et payantes suivant l’utilisation qu’on en fait. En revanche peu de personnes connaissent google Books, le service de bibliothèque en ligne. On y retrouve une variété d’ouvrages classés suivant des centres d’intérêt précis. Cette bibliothèque virtuelle offre de nombreuses fonctionnalités de classement mais toutes les options ne sont pas encore disponibles dans tous les pays. Pour la lettre c, impossible de ne pas la connaître. Il s’agit évidemment du navigateur Chrome. Vous l’aurez remarqué, il suffit de faire une recherche via Google avec un autre navigateur pour qu’il vous suggère de façon trop insistante d’installer Chrome. Si la lourdeur de Chrome agace plus d’un, beaucoup s’accordent à penser que Drive est l’un des meilleurs outils de Google au vu des facilités qu’il offre.

Avec google Earth, on vous donne la possibilité de « partir pour un tour du monde virtuel, visualiser des bâtiments 3D, des images et des reliefs, localiser des villes, des adresses et des établissements à proximité ». Mais avant assurez-vous d’avoir une connexion internet fiable. Pour ce qui est de google Fiber, le voyage est réservé à une poignée de gens puisqu’il s’agit d’un projet de construction d’une infrastructure de réseau internet utilisant la fibre optique. Le g chez google est associé aux google Glass, l’un des rares projets de la firme américaine à avoir connu un timide succès commercial. En attendant la version prévue pour améliorer le quotidien des personnes diabétiques on veut bien dépenser nos sous à des fins plus utiles.

Qui ne connaît pas google Hangout, l’outil de discussion instantanée aux multiples fonctions ? Si vous avez répondu moi à la question précédente, c’est que vous avez dû rater un bon nombre de google I/o, la conférence annuelle de deux jours au cours de laquelle l’entreprise présente ses dernières nouveautés. Bon je l’avoue google Jaiku, je l’ai moi-même découvert en écrivant ce billet. Il s’agit d’un service de microblog similaire à Twitter racheté par Google en octobre 2007 et fermé en janvier 2012 donc normal qu’il soit peu connu du grand public.

Vous vous demandez sans doute au fur et à mesure que nous avançons sur quelle lettre on va bien pouvoir ne rien trouver ? Eh bien, il ne s’agit pas du K puisque Google propose son application google Keep pour « ne rien oublier où que vous soyez ». Disponible pour mobile, tablette et pc, l’application permet de noter tout ce qui vous passe par la tête et la partager avec vos proches si vous le souhaitez. Pratique pour ne pas laisser filer une idée à un million de dollars 🙂 . Avec google Local, vous avez la possibilité d’ajouter un établissement local pour qu’il puisse s’afficher sur les sites de Google dont justement google Maps, le désormais incontournable service de géolocalisation.

Avec google Now, il est question de vous « faciliter la vie » avec un assistant numérique personnel sous forme d’application android ou iOS. Suite au refus de Groupon de se faire racheter par Google en 2011, ce dernier propose google Offers avec des services similaires à Groupon à savoir les achats groupés. Vous ne pouvez ignorer le service en P puisqu’il s’agit de google Play la play store un peu brouillon qui regroupe toutes les applications intéressantes, inutiles, mal conçues ou très intuitives fonctionnant sous android.

Passons à présent à l’application google Reader qui permet de lire sur internet des flux d’information au format RSS et Atom. Mais ne nous attardons pas au risque de nous perdre dans les notions de flux. Ne nous attardons pas non plus sur google Search qui est sans doute l’un des premiers outils qu’on découvre désormais sur internet. Faisons également l’impasse sur google TV, la plateforme internet accessible depuis la télévision qui a été un véritable échec et très vite remplacée par android TV. Pour faire court, découvrons google Url shortener le « raccourcisseur » de liens internet qui n’est certainement pas le plus utilisé par les internautes. Si vous ne connaissez pas google Voice c’est bien normal puisqu’il s’agit du prédécesseur de google Hangouts. Par ailleurs, ce service de télécommunications n’était disponible qu’aux Etats Unis.

A l’heure du mobile money, impossible que la société avant-gardiste ne reste sur la touche. Elle a donc mis en place google Wallet, un service de paiement via mobile mais depuis sa création en 2011, il n’est disponible qu’aux Etats Unis. Pensez-vous que Google réussira à nous faire utiliser Wallet un jour ? Une chose est sure, les projets issus du très secret google X lab ne manquent pas de susciter un intérêt général. On connaît déjà le projet Loon, les lunettes connectées, les voitures automates et on a hâte de découvrir ce que le laboratoire secret nous réserve dans l’avenir. En attendant, on se délecte bien des vidéos disponibles sur Youtube. Et pendant qu’on passe du temps à les regarder, la société américaine réfléchit à son prochain projet innovant. Il faut bien des concepteurs et des utilisateurs ! Une lettre manque à « l’alphabet » mais ce n’est certainement pas le Z puisqu’il est représenté par google Zeigeist. Ne me demandez surtout pas comment ça se prononce. Tout ce qu’il faut retenir c’est que « Zeitgeist » signifie « l’état d’esprit de l’époque », et Google révèle cet état d’esprit en agrégeant les millions de requêtes de recherche reçues chaque jour. Passions, intérêts et moments-clés de l’actualité : le rapport Zeitgeist met en évidence, au travers des recherches effectuées, ce qui a retenu l’attention des internautes du monde entier au cours de l’année passée. »

Alors si vous avez bien suivi cette récitation un peu ennuyeuse de « l’alphabet », vous devez avoir remarqué qu’il manque une lettre. A vrai dire j’aurais pu vous épargner cette longue lecture simplement avec cette image.

alphabet

Comme vous pouvez le constater, aucun service n’est représenté par la 17e lettre de l’alphabet. Il n’y a donc personne pour vendre son Q à Alphabet ? )

NB : Google devenu Alphabet dispose d’autres services et fonctionnalités en dehors de ceux mentionnés dans cet article.

 

À propos de l'auteur

Lucrece

Ambitieuse, déterminée et très amoureuse de la langue française, voilà qui je suis. Ingénieur de conception en réseaux Telecom, je suis passionnée de lettres et de cuisine. Pour vivre j'ai besoin d'internet et d'eau mais ma plume est mon arme de survie dans ce monde plein de défis.

Archives par auteur

14 Commentaires

  1. Un projet de l’Université de (…) (je me garde de donner le nom) serait de créer des programmes qui répondrait à des Questions. L’utilisateur écrit une question complète qui est analysée par le programme qui peut lui poser d’uautres questions en retour pour avoir des clarifications, et lui fournit une réponse à sa question. Programme qui serait destiner à l’apprentissage ou pour faciliter les recherches…
    Maybe le futur Google-Questioner

  2. « Il n’y a donc personne pour vendre son Q à Alphabet ? » Loool une punchline mortelle.

    Je ne m’étais jamais posé de question sur les raison de cette restructuration chez Google. Tout est maintenant limpide, merci Loulou 😉

  3. Intéressant, très intéressant le nouveau m’avait intrigué mais sans plus, je m’étais dis que « Alphabet » c’était pour faire plus global et élargir leur champ (je n’étais pas si loin de la réponse en fait 😀 )
    En attendant de voir ce que sera bien ce « Q »

  4. Tu nous as fait tourner en rond. Mais, c’était une belle promenade. Instructive comme toujours.

    En attendant qu’on nous apprenne qu’ils passent d’Alphabet à Chiffre, qui va vendre son « Q » à la firme ? =D

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *